le petit monde de liliplume

24 août 2016

le calme APRES la tempête

 

Détente !

Je me retrouve avec Chachounette et Blanche-Neige (à peu près détendue également), entre filles donc. Souvent à bouquiner dans nos chaises-longues respectives pendant des heures, à l'ombre bien sûr car il fait très très chaud. 38° aujourd'hui ! Chachounette a découvert le plaisir de la lecture et comme tout le monde dans cette famille, elle adore ! En juillet, voyant qu'elle ne s'y intéressait pas beaucoup j'avais instauré : le temps de lecture. Proposer cela à l'enfant qui va au lit plutôt que d'éteindre pour dormir tout de suite.. succès assuré !  Et obtention rapide de la vitesse nécessaire pour y prendre du plaisir. C'est le problème pour beaucoup qui n'aiment pas lire : la vitesse suffisante. J'avais lu un article à ce sujet une fois.

Monsieur Liliplume est parti avant-hier. Pour superviser des travaux inutiles et coûteux qui auraient très bien pu attendre quelques années supplémentaires. Mais je ne vais pas me plaindre : je respire ! Après il doit aussi aller voir sa mère.
Il est reparti avec le chat de Blanche-Neige que nous gardons (parce qu'il ne supporte pas les appartements), Aladin étant reparti lui avec leur chatte. J'en garde donc deux : le mien (mon chouchou) et celui de PJF qui va partir une petite semaine en vacances avec son chéri tout début septembre.

Ce seront donc mes deux passagers sur la route du retour. Retour indéterminé...courant septembre... je ne suis pas pressée. De toutes façons mes activités ne reprennent qu'en octobre et les copines attendront bien quelques semaines de plus !

Quant à Chachounette ses parents l'emmèneront en début de semaine prochaine chez leur médecin traitant pour faire le point. Elle va bien mais est très fatigable. Nous avons visité un chateau des environs hier, elle peinait à monter les marches .

Moi j'ai une sorte de lumbago, je vais donc essayer l'ostéopathe de mes voisins demain. Je ne veux pas me retrouver seule et coincée !!

Posté par lili plume à 15:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]

19 août 2016

Malgré tout elle est adorable

 

Un petit rayon de soleil autour duquel nous gravitons tous.

Jeudi ils sont allés  à l'hôpital (pas de place pour moi dans la voiture). Le verdict tombe : votre fille a la mononucléose, arrêtez les antibios que l'on vous a prescrit il y a une semaine. Bon.

Aujourd'hui coup de téléphone de l'hôpital : ce n'est pas la mononucléose mais une infection à mycoplasmes, reprenez les antibios !

Alors nous sommes allés chercher le flacon entamé, toujours dans sa boite heureusement, dans la poubelle dans la grange.

Cependant, allez savoir pourquoi, qu' ils décident de  re-rechercher la maladie de Lyme, pourtant précédemment négative.

Chachounette va beaucoup mieux, à part la fatigue. Elle n'arrive pas à marcher longtemps.

Elle a, par contre, repris les cours de natation. Une demi-heure par jour, c'est vite passé et ça lui  plaît. Contrairement à ce que j'espérais ce sera un peu juste pour qu'elle sache nager à la fin. Si elle avait pu suivre le cursus complet cela aurait probablement été le cas.

Elle fait aussi des terreurs nocturnes la nuit , à base d'insectes. Cette nuit nous avons tous été réveillés entre deux et quatre heures du matin.

Aladin part dimanche. Hélas parce que vraiment il est tellement serviable : il m'allège la tâche. C'est bien le seul. Et toujours d'humeur égale. C'est également bien le seul, lolll

Les filles partent le vendredi suivant.

Monsieur Liliplume je ne sais pas. Le plus tôt sera le mieux.

Posté par lili plume à 20:34 - Commentaires [28] - Permalien [#]
16 août 2016

le début n'était rien...

 

Les parents de Chachounette (qui va de mieux en mieux) sont arrivés cet après-midi. Elle a été  surexcitée tout le reste de la journée, ne lâchant pas sa maman et exigeant beaucoup d'attention des deux. Elle ne nous calcule quasiment plus !!! Mais c'est reposant dans un sens, je ne suis pas mécontente de partager ... même si je l'adore.

J'ai peur, cependant que tout ne soit pas "un long fleuve tranquille".

J'ai eu une grosse (très grosse) dispute avec M.Liliplume hier. Sans nos activités respectives le huis-clos - et ses états d'âme- me pèsent beaucoup. En fait j'étouffe . Depuis c'est silence radio et petites mesquineries.

Blanche-Neige est loin, très loin, d'être au top. Je l'avais déjà pressenti au téléphone. Aladin, comme toujours, cet homme admirable, fait ce qu'il peut. Mais il partira à la fin du week-end prochain. Blanche-Neige restera la semaine suivante et embarquera sa fille le dernier week-end d'août, pour la rentrée scolaire.

Quant à PJF elle n'est plus sûre de venir : son moral n'est pas bon non plus, elle ne connaît que trop bien les humeurs des uns et des autres dans cette famille, il faut un moral d'acier pour tenir. Elle a peur d'être davantage plombée... Elle pourra peut être venir tout à la fin, mais rien de sûr, je ne peux pas la blâmer : elle a raison de se protéger. (si je pouvais le faire moi aussi ...)

Je me blinde. Ces quinze jours risquent de ne pas être faciles. Pour me donner du courage je pense aux jours de solitude (et de récupération) que je vais m'octroyer (du moins je l'espère) après le départ de tout le monde.

 

Posté par lili plume à 23:13 - Commentaires [22] - Permalien [#]
14 août 2016

Festivités réduites (et pas à cause du plan vigipirate)

 

Une nuit bien difficile : cauchemars et toux non stop pour la demoiselle... Je me demande si l'anti-histaminique qui normalement endort son monde, ne lui fait pas l'effet inverse ?

Puis ce matin nous avons dû retourner à Moulins pour la première partie des résultats : ce n'est ni la tuberculose , ni la maladie de lyme (que j'ignorais être recherchée). La suite jeudi (avec ses parents je pense). J'ai eu l'impression que l'interne avait connaissance d'une partie mais voulait (ou devait) attendre la totalité pour nous informer.

Il faisait très chaud, elle était crevée, alors après un déjeuner en terrasse, nous avons dû renoncer au musée de l'illustration jeunesse (qui pourtant l'aurait passionnée, elle qui "illustre" à longueur de journée), nous avons repris la voiture où d'ailleurs elle s'est aussitôt endormie. Ce qui ne lui arrive jamais.

Une fois ici,  la maison avec ses murs d'un mêtre d'épaisseur est fraîche et l'après midi fut bonne et elle relativement en forme, elle a même fait un tour à la rivière avec son grand-père. Moi j'ai comaté autant que j'ai pu.

C'était mon anniversaire. Nous n'étions que trois cette année, mais le téléphone et les sms ont fonctionné toute la journée. Ce n'est pas plus mal dans l'état de fatigue où j'étais. J'ai quand même soufflé deux (!) bougies, avec les bons chiffres bricolés en papier devant, sur deux gâteaux (M.Liliplume n'en voulait pas, le mien était gros j'ai partagé. Pas Chachounette qui a dévoré le sien, l'appétit étant enfin revenu).
Enfin juste pour dire ...quoi .. et je n'ai pas l'intention de le refêter avec les enfants, franchement ça me gonfle.. Par contre les cadeaux ok !!

J'en ai eu deux petits ce matin ainsi qu'une carte dessinée par Chachounette.

 

Posté par lili plume à 22:04 - Commentaires [24] - Permalien [#]
13 août 2016

Bulletin de santé

 

Les premières analyses n'étaient pas inquiétantes : présence d'une infection (tu m'étonnes...avec 14 jours de fièvre).

Le jeune médecin a voulu la revoir. Nous y sommes allés.

Le lendemain : éruption sur tous les corps.

Retour chez  le médecin (son associé). Il pense à deux maladies en même temps, ce qui fausse les diagnostics : une bronchite et la 5ème maladie (voir google). Mais comme ça n'explique pas tout, notamment la fièvre aussi longue, il préfère, par précaution, nous envoyer au service pédiatrique de l'hôpital de Moulins et leur téléphone. Car ça pourrait cacher des trucs plus graves.

Une demi-journée à l'hôpital. On lui fait je ne sais plus combien de prises de sang et un test pour la tuberculose. Tout ça après la pose de patchs anesthésiants et avec le secours également du "gaz hilarant". (ils ont fait des progrès dans la prise en compte de la douleur !). Ce sont les infirmières qui étaient hilares en sortant de la chambre car Chachounette, déjà assez amusante au naturel, imaginez avec le gaz hilarant ! Elle leur a raconté sa vie et davantage, et se promène depuis avec une chauve-souris sur l'avant-bras qu'elle a obligé l'infirmière à lui dessiner (à l'endroit du test, que l'on ne peut pas louper, de fait ).

C'est Monsieur Liliplume qui m'a raconté, car, à jeun depuis le matin (pas eu le temps de déjeuner entre le médecin et le rendez-vous à l'hôpital), j'ai préféré ne pas me tourner en ridicule, et je me suis éloignée le temps de ces examens.

Nous n'aurons pas les résultats tout de suite, sauf la tuberculose demain, car les prélèvements sont envoyés à Clermont et à Lyon.

Ca m'a fait "drôle" de me retrouver dans cet hôpital où ils avaient quasi "achevé" ma mère , il y a plus de 33 ans. Nous l'en avions sortie, exfiltrée même,  presque de force, ma soeur et moi pour la faire transporter dans un grand hôpital parisien où ils avaient été scandalisés.
Tant mieux si les choses progressent : le service pédiatrique nous a paru très bien.

Nous sommes partis avec un nouveau traitement qui semble très efficace puisqu'elle n'a plus de fièvre et presque plus de plaques rouges. Le soir de la sortie d'hôpital elle se serait arraché la peau, j'ai dû lui faire prendre un bain pour la soulager le temps que l'anti-histaminique agisse.

Dès le lendemain, pour nous changer les idées à tous les trois, nous sommes allés nous éclater au Parc d'Attraction. Bien sûr elle était fatiguée, mais si contente ! Elle était au moins assise dans tous les manèges et devant les spectacles d'animaux : otaries, perroquets et le clou , extraordinaire : les rapaces.

Aujourd'hui nous restons au calme, seulement le marché pour moi le matin, elle ira chasser les grenouilles avec son grand-père (que nous nourrissons de mouches vivantes).

Quant aux parents ? Ils reculent sans arrêt leur venue. Ca me paraît un peu bizarre et à mon avis n'augure rien de bon. De nouveaux soucis en perspective... Bien sûr je les tiens au courant heure par heure + photos. Ils devraient arriver en début de semaine prochaîne.
Je ne suis pas pressée : nous gérons tout cela très bien, la petite ne les réclame pas et je peux plus (et mieux) me consacrer à elle . PJF aussi devrait venir mais elle non plus ne semble pas être en forme.

Sans oublier les états d'âmes de M.L. , chroniques...

En fait les seuls états d'âme dont je veuille m'occuper sont ceux d'une petite fille de six ans ! Là : d'accord !

Où est le trou dans le sable que je puisse y mettre ma tête ?

autruche-tete-dans-le-sable

Posté par lili plume à 14:44 - Commentaires [23] - Permalien [#]

09 août 2016

Pas mieux

Rarement le calme nécessaire pour venir ici. Je rattraperai mon retard chez vous dès que ça sera possible...

Non Chachounette après 10 jours + 10 jours d'antibiotiques + deux médecins + une radio des poumons + une analyse de sang + une analyse d'urine NE VA PAS MIEUX ! Encore 39° ce soir et elle tousse beaucoup la nuit. Demain nous retournons chez le deuxième médecin qui veut la revoir.

C'est décourageant.

Bien sûr elle arrive à profiter un peu (en général la fièvre n'apparait qu'en fin d'après midi, à se promener, à faire un peu de vélo et des activités artistiques manuelles. Mais se contrarie ou/et pleure vite car fatiguée. Elle a d'ailleurs maigri.

Les parents vont arriver dans deux ou trois jours je pense. Mais ça m'étonnerait que ce soit un soulagement pour moi. Il va falloir tenir compte de leur rythme totalement différent du notre. A trois ça "roule" tranquillement, nous nous occupons à tour de rôle de la Miss, c'est assez relax.

Nous avons renoncé pour l'instant au Parc d'Attraction, ça risque de la fatiguer davantage, mais pas aux leçons de natation : seulement 1/2 heure le matin dans une eau chaude. Elle y tient beaucoup.

J'adore cette petite mais je trouve que c'est une grosse responsabilité lorsqu'elle est malade ainsi. Ce n'est pas comme nos propres enfants, on s'inquiète davantage et on a du mal à gérer : piscine pas piscine, encore le médecin ou pas, prise de sang (qui s'est très bien passée) ou pas, etc...C'est galère !!

Point positif : son moral est bon dans l'ensemble (sauf quand la fièvre monte, et encore pas toujours) et elle donne l'impression de beaucoup se plaire ici avec nous et ne réclame pas ses parents. Elle réclame PJF par contre dont elle espère la venue. J'espère que celle-ci viendra avant son départ car elle serait déçue (même si j'aurais aussi bien aimé avoir quelques jours PJF pour moi toute seule, par exemple après le départ de M.L. Mais les deux sont incompatibles, ce sera l'un ou l'autre et je me dis que le bonheur de Chachounette est plus important)

Posté par lili plume à 23:28 - Commentaires [25] - Permalien [#]
03 août 2016

fiasco

 

Vous pouvez décroiser les doigts. Comme d'habitude c'est rapé pour PJF...

Quant à Chachounette nous sommes retournés chez le médecin aujourd'hui. C'est viral, il n'y a pas grand chose à faire sauf continuer les antibios commencés (pour ne pas créer de résistance). Et éventuellement une prise de sang demain. Et ça je ne le sens pas trop...

A part ça il fait beau et très chaud.

Je me suis faite piquer par une guêpe au pied et chez moi ça prend toujours des proportions...D'ici que je me retrouve chez le toubib moi aussi ...

A part ça tout va très bien Madame la Marquise .

Posté par lili plume à 22:38 - Commentaires [28] - Permalien [#]
02 août 2016

ça ne s'arrange pas vraîment

 

Pour l'instant je n'ai de connexion internet que grâce au portable de M.Liliplume, donc peu. Merci Orange de ne pas avoir fait ce que j'ai demandé il y a environ trois semaines !!

Nous sommes donc partis, un peu en catastrophe, d'ailleurs j'ai oublié plein de trucs..

Le lapin fou a fait des bonds de tous côtés, a balancé sa chevelure en tous sens, a rugi. Il a diagnostiqué une pharyngite mais aussi un bruit aux poumons donc prescrit, à part les antibios, une radio.

Ca a été très fatigant d'arriver, de voyager tard, si chargés, d'ouvrir la maison, de ravitailler,etc

Peu à peu tout rentre dans l'ordre. Sauf Chachounette dont la fièvre n'arrête pas de remonter. La radio n'a montré qu'un encombrement bronchique.

Du coup elle ne se sent souvent pas bien, et ce soir a réclamé sa maman...ça m'a chagrinée car je vois se profiler à l'horizon un rétrécissement de mon temps de mamie dont je me faisais tant de joie (et pas si fréquent).
D'abord parce que lorsque les parents sont là c'est moins bien, ensuite parce que ceux-ci ne voudront pas rester plus d'une semaine ici, et ensuite parce que c'est beaucoup de travail d'intendance et que, prise par les tâches ménagères, je profiterai moins de sa présence.

C'est tellement bon de l'avoir pour nous tous seuls ! Il faut que je me fasse une raison : j'ai eu trois enfants,j'ai adoré ça mais, même si j'en ai  l'impression parfois, fugacement -et à tort-, celle là n'est pas à/pour moi !!! Mais elle est si craquante......

J'avais des projets pour elle mais avec cette fièvre et cette fatigue ils sont remis : la piscine, le parc d'attractions, les promenades (surtout au soleil), c'est dommage.

Posté par lili plume à 22:22 - Commentaires [13] - Permalien [#]
29 juillet 2016

le lapin fou

 

Aladin et Blanche-Neige sont repartis tout à l'heure. Ils se sont concocté un week-end en amoureux sur la côte bretonne.

Ils nous ont donc laissé Chachounette que je trouvais grognonne (?) dans l'ensemble. J'ai l'explication ce soir : elle a 39,5° ! Zut de zut !! Et moi qui envisageais de devancer un peu et de partir demain après midi... J'ai tout de suite appelé "le lapin fou" : un médecin de SOS Médecins qui habite dans la rue voisine et qui est venu souvent (hélas) lors de leur dernier passage en hiver.

Pourquoi le lapin fou ? C'est Blanche-Neige qui l'a baptisé ainsi : il fait des bonds dans tous les sens en parlant beaucoup, très très agité, les cheveux en bataille. Moi je l'avais baptisé "Cochise", à cause de la ressemblance.

J'ai eu de la chance : il est  là et viendra demain, sans préciser l'heure. Je me suis bien gardée de mentionner son surnom à Chachounette : elle lui aurait dit !

Donc pour mon départ, on verra....mais je suis impatiente et je me dis qu'une fois bourrée de doliprane et/ou d'antibiotiques, ce ne sont pas 3H30 de voiture qui vont changer quelque chose.

A part ça nous continuons à bricoler, à coudre, à broder, à coller, à découper, à dessiner, à vernir, à malaxer et à faire sécher. Et son grand-père arpente le bois avec elle et  la pousse sur les balançoires.

PJF termine avec Avignon et pour une dernière semaine elle me dit que son score actuel (= une vingtaine de spectateurs), bien que modeste, est honnête, beaucoup ne l'atteignent pas les derniers jours, il n'y a plus grand monde. Pour l'instant elle perd beaucoup et seuls plusieurs achats (plusieurs dates à l'extérieur) de sa pièce pourraient compenser. Enfin elle semble avoir bon moral, c'est l'essentiel. Pas de nouvelles du reste mais comme les candidates se succédaient toute la semaine, l'espoir est mince.

Le Fiston est venu déjeuner une deuxième fois. Deux fois à quelques jours d'intervalle c'est inespéré. Mais maintenant je ne le verrai plus avant , au moins, septembre. Il règle ses problèmes de chomage (Pole Emploi) puis repart rejoindre sa chérie en Italie. De toutes façons il doit attendre qu'elle soit recrutée quelque part (pour l'instant Paris ou Barcelone) pour y chercher du travail. Car c'est encore plus compliqué pour elle.

Bon. J'ai hâte de pouvoir partir !

Posté par lili plume à 22:42 - Commentaires [19] - Permalien [#]
26 juillet 2016

En mode "famille"

 

Que dire ?

Que je suis bien occupée mais je trouve que l'été c'est beaucoup plus facile. Je trouve du temps pour bricoler avec Chachounette et même aujourd'hui pour repasser (nous partons lundi donc le linge doit être à jour).

Que PJF n'a pas le moral. Avignon se vide et elle remet en question ses choix, déçue en plus par certains de ses acteurs qui ne sont pas à la hauteur sur le plan personnel.Avec tout ce qu'elle a à gérer elle est obligée de les prendre en charge comme une monitrice de colo (déjà qu'elle leur a payé leurs vacances !). Elle a envie que ça se finisse. Bien sûr une grosse perte d'argent aussi.
Pour le casting elle ne sait pas encore, ça s'est super bien passé mais ça, ça ne veut rien dire.

Moi je prie pour qu'elle soit prise, une telle nouvelle compenserait le reste.

Je commence à penser à mon départ. Blanche-Neige et Aladin repartiront dimanche et reviendront chercher leur fille mi-août dans notre campagne. Je ne retarde mon départ que pour qu'ils puissent un peu profiter de Paris, ce qu'ils font d'ailleurs ce soir. J'appréhende un peu le chargement de la voiture, la fermeture de la maison, Chachounette qui va avoir mal au coeur, Basilou qui va criser. Un voyage compliqué. Pas mieux pour Monsieur Liliplume qui aura les trois autres chats (nous dépannons les filles en les prenant avec nous).

Que je vais rater mes quetsches qui commencent à mûrir, dommage. J'espère me rattraper avec les pêches dans ma campagne (mais c'est nettement moins bien pour les confitures). Je raterai sûrement aussi les noisettes.

 

Posté par lili plume à 22:28 - Commentaires [18] - Permalien [#]